La surveillance géodésique par réseau GPS-RTK

La surveillance géodésique par réseau GPS-RTK


La surveillance géodésique par réseau GPS-RTK fournit l’ensemble des données quantitatives nécessaires à l’analyse complète du champ de déplacement. Pour obtenir la meilleure précision possible, tout en conservant au maximum l’aspect « temps réel » essentiel dans le cadre d’une surveillance opérationnelle de mouvements de terrain, le principe mis en jeu est celui de la mesure GPS différentielle temps réel précise RTK (real time kinematic).

Ce principe repose sur l’utilisation d’une balise dite de référence placée en zone stable: toutes les variations de position enregistrées par cette balise sont, par définition, considérées comme des erreurs de mesure (principalement dues à la traversée de l’atmosphère par le signal ou à la marée terrestre). Ces variations peuvent ensuite être communiquées par liaison radio, en temps réel, à une ou plusieurs balises de mesure en zone d’aléa, et donc affectées par les mêmes erreurs de mesure, permettant ainsi de réduire drastiquement les incertitudes de mesure.

De plus, la méthode RTK, basée sur la comparaison des phases du signal et non pas sur son code binaire, permet de réaliser des mesures à la fois beaucoup plus précises mais également très rapides. Il est alors possible d’obtenir une précision au moins centimétrique (en différentiel) même avec des cycles de mesure courts (typiquement de 5 minutes à 30 minutes) et sans traitement a posteriori, ce qui permet de l’exploiter en quasi-temps réel pour la gestion des aléas mouvements de terrains.

Les variations de mesure de la balise de référence, en zone stable, sont transmises sous forme de corrections aux balises de mesure, en zone de mouvement.