La surveillance acoustique des cavités

La surveillance acoustique des cavités


La surveillance acoustique est une méthode passive qui consiste à détecter et à enregistrer les bruits acoustiques (ondes de pression aériennes ou aquatiques) émises lors d’une chute de blocs et de fracturations dans le toit ou les piliers d’une cavité souterraine. Facile d’implantation, cette technique requiert un environnement favorable à la diffusion des ondes acoustiques. En général, elle constitue une solution dans un contexte de grandes cavités souterraines abandonnées et silencieuses. Un microphone correctement implanté dans une cavité permet de surveiller un périmètre d’un rayon allant de quelques dizaines à plusieurs centaines de mètres selon le contexte.

La surveillance acoustique est un complément pertinent à la surveillance géotechnique dans des cavités étendues et complexes. Son coût-bénéfice dans les ouvrages souterrains abandonnés présentant des risques d’évolution instable vers la surface, de type fontis ou effondrement localisé, s’avère particulièrement intéressant et sa mise en œuvre plutôt sécuritaire, puisque les capteurs, microphones ou hydrophones, restent distants des zones à fort désordres. Il est aussi possible d’instrumenter la cavité au moyen de forages dans lesquels sont descendus les capteurs dans le cas de sites qui seraient inaccessible par le fond. L’écoute des signaux enregistrés donne une information perceptible qui permet de discriminer les déclenchements parasites des déclenchements provoqués par une dégradation géotechnique.