Projects
stams

Achèvement du projet STAMS (Long-term STability Assessment and Monitoring of flooded Shafts)

Coordonné par l’Ineris depuis juillet 2014, STAMS est un projet européen RFCS (Research Funding for Coal and Steel), qui a permis de développer des outils afin d’évaluer la stabilité des puits abandonnés. Huit partenaires européens issus de cinq pays (Pologne, Espagne, Allemagne, France, Royaume-Uni) ont participé à ce projet, achevé en décembre dernier.

Marwan.ALHEIB@ineris.fr
  • Pour pallier aux difficultés, deux catégories d'équipement ont été développées dans le cadre de ce projet : 

    - La première permet d’effectuer des inspections périodiques. 
    Un module de surveillance multifonctionnel périodique (MMM) équipé de caméras de haute précision, d’un module ultrasonique et d’un système anticollision a été mis au point. Ces instruments ont été conçus pour analyser l’état du revêtement du puits dans une eau turbulente et sous haute pression (100 bars). Un module d'installation de points de référence a également été développé. L’installation est possible à l'aide d'un véhicule sous-marin télécommandé (ROV), qui permet l’installation de points de référence jusqu’à 1000 m de profondeur. Ces points ont spécialement été conçus pour résister aux conditions difficiles de puits abandonnés. Un logiciel a également été mis au point pour contrôler ces instruments et analyser les données et mesures en temps réel. La fonctionnalité des outils développés a été vérifiée avec succès dans des conditions de laboratoire et dans de véritables puits abandonnés et ennoyés en Allemagne, Espagne, Pologne et Royaume-Unis.

    - La seconde catégorie d’équipements permet d'effectuer des prélèvements continus d’eau et de gaz dans l’environnement de l’ouvrage. 
    Des études détaillées ont été menées sur des capteurs électroniques ne nécessitant pas de connexion électrique. Un système de tubes a été conçu pour assurer des opérations de surveillance à très long terme, dans des environnements hostiles. En outre, des tests de laboratoire ont été réalisés pour étudier la production de gaz, en tant qu'indicateur de la dégradation du revêtement des puits inondés. La modélisation numérique couplée (HMC) a permis de quantifier l'effet de la dégradation des parois sur l'instabilité locale et globale des puits inondés, en fonction de l’agressivité des eaux de puits inondés.
    Ces équipements ont été testés avec succès dans plusieurs puits abandonnés de bassins miniers européens (Allemagne, Espagne, Pologne et Royaume-Unis).

    Le champ des applications dérivées à d’autres types d’ouvrages souterrains abandonnées est ouvert à la réflexion.